5 règles à suivre pour bien isoler sa véranda

5 règles à suivre pour bien isoler sa véranda

Une véranda, pour être un endroit agréable à vivre, doit pouvoir compter sur une excellente isolation pour offrir une température ambiante agréable en hiver et ne pas se transformer en serre tropicale en été.

Voici 5 règles à suivre pour bien réussir l’isolation de cette pièce supplémentaire, que vous y aménagiez un bureau, salon, cuisine, salle de détente ou un jardin d’hiver.

Bien choisir l’emplacement

L’exposition au soleil d’une véranda est l’un des éléments cruciaux à considérer. Il importe de pouvoir profiter des rayons du soleil ou encore de la fraîcheur, mais le confort thermique de l’intérieur de la véranda est crucial. Sinon, les occupants de la maison la fuiront et ne voudront pas y passer du temps.

Les habitations situées dans le Nord de la France devraient privilégier une exposition au sud, alors que pour celles implantées dans des régions plus chaudes et tempérées, il est avisé de positionner cette pièce supplémentaire pour recevoir une exposition Est ou Sud-Est des rayons du soleil.

Les fondations

Afin d’éviter des problèmes de remontées d’humidité, les fondations devraient être solides, tout comme le reste de la maison. Il pourrait s’agir d’une dalle rehaussée d’une membrane étanche, entre autres une plaque de mousse isolante ou de feutre bitumeux.

Par ailleurs, il importe d’adosser une véranda contre un mur épais, qui s’avère d’une étanchéité à toute épreuve. N’hésitez pas à faire appel à un menuisier qui saura vous conseiller.

Le vitrage

Étant donné qu’une fenêtre à vitrage simple laisse s’infiltrer près de 80 % des rayons lumineux, le choix du vitrage d’une véranda s’avère crucial pour assurer une bonne isolation. Le vitrage simple est absolument à proscrire pour une véranda.

Le vitrage double à isolation renforcée consiste en un choix éclairé, d’autant plus que ce type de vitrage comporte du gaz argon entre les deux vitres. Ce gaz agit comme un élément isolant supplémentaire.

Il existe d’autres types de vitrage, comme le vitrage à contrôle solaire. Il faut aussi considérer les questions d’isolation acoustique, en particulier dans les zones urbaines.

L’ossature

Au-delà des préoccupations d’ordre esthétique, il importe de prioriser des matériaux qui possèdent des capacités isolantes pour la structure d’une véranda. Par exemple, saviez-vous que certaines espèces exotiques de bois rouge, comme le cèdre et le teck, s’avèrent jusqu’à 300 fois plus isolant que l’acier ?

Quant aux inconditionnels du style moderne, ils apprécieront l’aluminium comme excellente alternative disposant d’assez bonnes propriétés isolantes.

Le toit

Bien entendu, un toit en verre sera plus lumineux et très esthétique, mais vous ne voudriez pas qu’il transforme votre pièce en fourneau ! Étant donné que la température à la surface de la planète est appelée à grimper de plusieurs degrés d’ici 2100, vous devriez être conscients(es) des solutions permettant d’éviter des chaleurs excessives. Les panneaux en polycarbonate et plaques opaques, ou encore des matériaux naturels comme l’ardoise et la tuile, constituent des choix éclairés garantissant une meilleure isolation que le verre.

Seuls des professionnels spécialisés en construction de vérandas seront en mesure de vous conseiller judicieusement sur les meilleurs choix de matériaux vous permettant de mener à bien votre projet. N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour trouver quels sont les spécialistes de votre région.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser