Les différents motifs de parquet

Les différents motifs de parquets

Jouer avec les motifs de parquet est une technique de pose plutôt discrète mais terriblement efficace pour modifier l’esthétisme des sols. De l’assemblage de pièces géométriques aux techniques de pose particulières, observons les principaux motifs de parquet.

Motifs de parquet via les techniques de pose particulières

  • Pose à l’anglaise : constitué de rangées parallèles entre elles, le parquet à l’anglaise correspond à la pose traditionnelle. Elle s’adapte à tous les revêtements de sol. Les lames sont de largeur identiques, mais de longueur différente, ce qui décale les joints irrégulièrement. Cette pose possède un avantage indéniable : elle est facile à poser, même pour des bricoleurs débutant.
  • Pose à l’anglaise à coupe de pierre : variante de la pose précédente, cette technique utilise des lames de longueur équivalente. La particularité est de faire terminer la rangée à la moitié de la précédente. Ainsi, les joints s’alignent toutes les deux rangées, offrant un dessin plus symétrique ;
  • Pose à la française : si les rangées demeurent parallèles, la largeur et la longueur des lames diffèrent. Le résultat est le décalage irrégulier des joints, dessinant des motifs géométriques mais aléatoires. Il est possible également d’utiliser des lames de teintes différentes.

Motifs de parquet via l’assemblage de pièces

  • Motifs en damiers ou mosaïque : composé en carrés posés à l’image d’un carrelage, le parquet en damiers peut être installé en diagonale ou en pose droite avec possibilité de décaler les joints. À  l’intérieur des carrés, on assemble des lamelles de bois pas 5, dont le sens s’inverse. En pose droite, il est possible de décaler les joints.
  • Motifs en échelle : le parquet dessine une sorte d’échelle, incluant des lames larges et courtes, au sein desquelles s’insèrent en perpendiculaire des lames plus fines ;
  • Motifs en marqueterie : l’effet esthétique est apporté par l’assemblage de panneaux de bois de couleurs différentes, dont la conception nécessite l’intervention de menuisiers-ébénistes spécialisés. Bien souvent, le bois utilisé pour ce motif est soit du chêne, du wengé ou encore de l’érable.

Motifs de parquets à chevrons

  • Motifs Point de Hongrie : de longueur fixe, chaque lame est coupée en bout, de façon à constituer un angle variant de 45° à 60° et qui forment ainsi des zigzags. Traditionnellement, ce parquet est vendu en bois brut puis fini sur place avec les finitions suivantes : teinté, verni ou huilé.
  • Motifs à bâtons rompus : le dessin brise les lignes classiques avec des lames de même longueur, posée perpendiculairement entre elles, le petit côté venant se poser à 90° sur le grand côté de l’autre lame. La pose peut se réaliser autant avec des parquets massifs que des parquets contrecollés.
  • Motifs fougère (ou vannerie) : l’idée est de reprendre le parquet à motifs en échelle, en inclinant les lignes représentant les barreaux.

Autres panneaux motifs de parquet

  • Motif pont de bateau : les lames sont étroites (70 mm) et conçues en bois exotique, notamment en teck. Principalement utilisé dans la salle de bain, ce parquet est uniquement installé avec une pose collée. En effet, celle-ci est connue pour résister dans des pièces humides.
  • Motif Versailles : le dessin implique le tracé de diagonales entremêlées dans un panneau carré ne dépassant jamais 120 cm de côtés ;
  • Motif Chantilly : il se caractérise par de courtes lames entremêlées de manière orthogonale.

Faire appel à un professionnel

Si en théorie le fait de jouer avec les motifs pour personnaliser une pièce de vie apparaît accessible, le cas pratique est plus incertain. Évitez de perdre du temps, de l’énergie, et de l’argent, en contactant un menuisier professionnel, ce qui vous permettra d’obtenir :

  • le meilleur rapport qualité/prix du marché ;
  • l’accès à tous les styles de motifs possibles ;
  • la qualité du résultat ;
  • la TVA à 10 % (contre 20 % si vous le faites par vous-même) ;
  • les garanties sur la pose et sur le matériel, etc.