Les différents types de parquet

différents types de parquet

Vous avez l’intention de mettre du parquet dans votre chambre, dans votre salle de bain ou dans votre salon ? Rapidement, la question du type de parquet se pose. Massif, flottant ou stratifié, revenons ensemble sur le parquet qui comblera le mieux vos attentes en fonction de votre budget et de la pièce de vie concernée.

Le parquet massif : le choix de l’authenticité

Le parquet massif représente le revêtement le plus utilisé pour habiller les sols des habitations anciennes. Il offre sans conteste une élégance à vos pièces de vie et surtout une grande robustesse, ce qui lui permet d’afficher une durabilité dans le temps très élevée.
Le choix de l’essence de bois demeure toutefois un paramètre majeur. Ainsi, le bois exotique comme le teck est imputrescible. Plus onéreux à l’achat, il réclame par contre un entretien moins coûteux surtout, si le parquet massif est localisé dans une pièce d’eau, type salle de bain.
La longueur des lames oscille entre 3 et 6 m, leur largeur variant entre 50 et 70 mm. Avec une épaisseur de 23 mm, les lames de parquet massif sont clouées sur des lambourdes ou bien collées. L’éventail des finitions est large : huilé, vitrifié, ciré…

Le parquet flottant : stable et moderne

Également appelé parquet contrecollé, le parquet flottant se compose de trois couches. La couche superficielle se doit d’être la plus solide pour résister à l’usure, d’où sa fabrication en bois noble. En bouleau ou en pin, la couche intermédiaire a la fonction de support à la couche de parement. Enfin, la couche inférieure est celle de contre balancement qui stabilise le revêtement.
Le parquet flottant prime par sa stabilité dans le temps et par sa résistance à l’usure.

En pose collée, clouée ou flottante, les lames disposent d’une épaisseur de 14 à 23 mm. Ce type de parquet offre la possibilité d’installer un chauffage par le sol, à condition d’effectuer une pose collée. Les lames de 8 à 10 mm d’épaisseur ne peuvent être installées qu’en pose flottante et doivent être collées ou clipsées entre elles. En termes de finition, le revêtement flottant peut être peint, verni ou ciré.

Le parquet stratifié : un prix attractif

Le parquet stratifié se distingue des deux revêtements précédents, car les lames ne comportent aucune essence de bois. Formé de plusieurs couches et recouvert d’une résine protectrice, ce support en aggloméré propose un papier décor qui imite les reliefs et la texture du bois.
Les lames du parquet stratifié ont une faible épaisseur et une largeur pouvant parfois dépasser 20 cm.

Ce revêtement est le plus avantageux d’un point de vue du coût à l’achat. Son installation est également plus simple, puisque les lames sont munies d’un dispositif autobloquant ou de rainures qui facilitent grandement leur association. En revanche, sa fragilité est plus élevée que les parquets en bois massif ou contrecollés. Pour ce type de parquet, la technique de pose flottante est la seule envisageable.

Pour installer correctement votre parquet, faites appel à un menuisier professionnel.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser