Comment restaurer un parquet ancien ?

Comment restaurer un parquet ancien ?

Un parquet ancien est sujet à l’usure du temps, aux tâches ou encore aux rayures. Sa pose, datant de plusieurs décennies, la saleté s’est insérer dans les rainures et entre les lames, et les traces de pas ont fini par enlever la vitrification, sans oublier l’impact des produits abrasifs d’entretien. Afin de redonner un nouvel éclat à votre revêtement, lancez-vous dans la restauration de votre parquet ancien !

Poncer son parquet ancien

Le ponçage du parquet est une étape essentielle pour qu’il retrouve toute sa brillance et son esthétisme. Avant de vous lancer dans cette opération, munissez-vous d’un matériel approprié, mettez vos équipements de protection (lunettes, masque, casque) et ouvrez les fenêtres.

Après avoir réparé les éventuelles fissures dans vos lames, à l’aide d’une pâte à bois, et vérifié qu’aucun clou ne dépasse, effectuez le ponçage en :

  • passant votre ponceuse à bande dans le sens des fibres du bois, à partir du centre de la surface ;
  • réalisant 3 passages différents : avec gros-grain, moyen grain, et grain fin ;
  • aspirant la poussière, et en ponçant les angles et les bords de la pièce à l’aide d’une ponceuse d’angle ;

Il est possible que vous deviez finir le ponçage à la main pour plus de praticité. En revanche, le ponçage est interdit sur des parquets stratifiés, sous peine de décaper la fine couche superficielle rarement conçue en bois.

L’application d’une finition

Trois types de finition pour parquet sont commercialisés :

  • la cire : esthétique et naturelle, cette finition est distribuée sous forme solide ou sous forme liquide. La cire solide s’applique directement sur les lames du parquet via l’utilisation d’une mèche de coton. La cire liquide s’applique à la brosse, et requiert plusieurs passages, afin d’obtenir une finition de qualité ;
  • l’huile : protectrice et nourrissante pour le bois, l’huile octroie un aspect traditionnel à votre parquet. Prisée pour sa résistance et sa facilité d’entretien, l’huile pénètre, à l’aide d’une brosse ou d’un rouleau, les fibres du bois, ce qui en fait une finition irréversible ;
  • le vernis vitrificateur : recommandé pour sa grande résistance, le vitrificateur s’applique via une brosse large type spalter ou un rouleau à poil court. Il offre au parquet ancien une brillance durable et facile à entretenir.

Cas d’une restauration de parquet ancien par vitrification

  • Démarrez en appliquant le vernis vitrificateur sur les bords du parquet ancien via une brosse à poils souples ;
  • Appliquez le produit sur votre revêtement par couches croisées, une fois que les plinthes sont enduites ;
  • Laissez alors sécher environ 3 heures, avant de passer une deuxième couche de vitrificateur.

Bon à savoir : pour obtenir un résultat lisse, appliquez votre vernis vitrificateur en deux passages de rouleau perpendiculaires, et achevez votre travail par un passage dans le même sens que celui des veines du bois.

Si le ponçage et la finition sont accessibles aux bricoleurs amateurs, l’intervention d’un professionnel a l’avantage de garantir un résultat parfait, de gagner du temps, et de profiter de conseils pour pérenniser la qualité du revêtement.