Quels sont les différents types de portes intérieures ?

Les différents types de portes intérieures

Les portes d’intérieur constituent un atout décoratif non-négligeable pour les logements. Qu’elles soient en bois, en alu, ou en verre, le choix du type d’ouverture et du modèle est déterminant par rapport à la configuration de vos pièces de vie.

Portes intérieures : les types d’ouverture

  • Porte battante

La porte battante est sans conteste la plus rencontrée dans les habitations. Facilement démontable et remplaçable, elle s’ouvre facilement à partir de gonds reliés au dormant (partie fixe de la porte), et présente un passage dégagé. Si elle est équipée d’un seul battant, un seul sens d’ouverture est envisageable. Par ailleurs, le débattement (amplitude) est conséquent, requérant un dégagement minimum d’un mètre.

  • Porte coulissante

Constituée d’un à quatre vantaux qui reposent sur un ou deux rails, la porte coulissante à galandage est une porte coulissante intégrée. Cela signifie qu’ouverte, elle est dissimulée dans la cloison. Ce type d’ouverture est idéal pour les personnes à mobilité réduite. Sans débattement, elle garantit un gain de place, et sa pose en applique est simple à mettre en œuvre. Attention toutefois aux travaux d’installation qui requièrent l’intervention d’un professionnel, ainsi qu’à l’usure du système de roulements, et du rail.

  • Porte pliante

La porte pliante est efficace pour optimiser vos espaces de vie. Cette porte en accordéon, composée de plusieurs vantaux maintenus par emboîtement, s’avère simple à poser. Ce type de porte intérieure offre un gain de place appréciable, faute de débattement. Côté inconvénient : soulignons le manque de choix en termes de styles et de coloris, et une propension aux vantaux repliables à vriller légèrement.

  • Porte pivotante

La porte pivotante est plébiscitée pour l’esthétisme qu’elle procure à l’espace, en étant potentiellement invisible. Elle peut être automatisée pour un côté pratique, et équipée d’un système anti pince doigt pour un côté sécurité. Ce type de porte intérieure est peu onéreux sauf pour le sur-mesure, mais nécessite un dégagement au moins égal à la porte. Le passage inférieur équivaut à la largeur de la porte, et l’angle d’ouverture est réduit si le pivot est excentré.

Portes intérieures : les modèles

  • Porte isoplane

La porte isoplane est un modèle de porte d’intérieur composé d’un cadre, d’une paroi, et d’une âme (cœur de la structure de la porte), maintenus par collage. Le cadre peut être conçu en bois massif ou en MDF (panneau composite de fibres de bois à densité moyenne). Les parois sont fabriquées en contreplaqué, en panneau de fibre, ou en MDF, alors que l’âme peut être alvéolaire (carton, aggloméré massif, structure en polystyrène) ou pleine (en bois massif) pour une plus grande résistance.

  • Porte postformée

Modèle répandu, la porte postformée est fabriquée à partir de fibres de bois et de matériaux agglomérés, placés sous presse. L’ouvrage est recouvert d’une finition en PVC, en contreplaqué. Personnalisables, et commercialisées lisses ou aspect bois nervuré, elles disposent de moulures décoratives.

  • Porte affleurante

Ce modèle de porte a l’avantage de se fondre parfaitement dans le décor de vos espaces de vie. Battante ou pivotante, la porte affleurante ne propose aucun décalage ou démarcation perceptible par rapport au cadre. Sans composition spécifique, ses paumelles sont cachées pour garantir une finition de qualité. L’absence de chambranle (encadrement) et de poignée est intéressante pour la peindre à l’image des murs de la pièce pour une uniformité décorative totale.

Si vous souhaitez recevoir des conseils avisés pour déterminer le type d’ouverture et le modèle de portes d’intérieur qui convient le mieux à vos différentes pièces de vie, contactez des menuisiers professionnels, aptes à vous accompagner dans votre projet d’aménagement.