Comment entretenir des fenêtres en bois ?

Entretenir des fenêtres en bois

Les fenêtres en bois confèrent un certain cachet à un habitat. Néanmoins, ce type de fenêtre requiert de l’entretien  ! Quelques étapes nécessitent d’être suivies afin de les aider à conserver leur éclat. Pour garantir une meilleur durabilité de vos fenêtres, il est important de bien choisir son essences de bois (chêne, pin, mélèze…). Un menuisier aguerri pourra vous conseiller et mettre en œuvre un projet d’entretien ou de restauration de vos fenêtres.

De quelle manière procéder au nettoyage ?

Préconisez de ne recourir à aucun produit abrasif pour nettoyer des fenêtres en bois. À l’aide d’un chiffon humide, appliquez un produit doux pour procéder au nettoyage.

Nettoyez aussi la base des fenêtres au moins une fois par année. Il importe que la quincaillerie mobile soit bien lubrifiée, de même que les glissières. Pour ce faire, du lubrifiant à base de silicone appliqué en aérosol assurera un bon fonctionnement des composants.

Ne pas négliger de réaliser une inspection annuelle

Une fois par année, faites le tour de la maison pour vérifier l’état des joints des scellants extérieurs et intérieurs, de même que celui des coupe-froids. Si ces éléments sont abîmés, il est recommandé de les refaire afin d’éviter que se produise des infiltrations d’eau.  Ces vérifications permettent de garantir la bonne isolation de votre habitation. 

L’objectif d’une inspection annuelle est de déceler les éventuelles irrégularités afin d’éviter de mauvaises surprises. Des problèmes d’infiltration d’eau et de développement de moisissures pourraient générer de graves conséquences sur la santé des occupants.

Observez l’état du bois. S’il présente des signes de craquement, ne tardez pas à réparer la fissure, et à la peindre ou teindre de nouveau.

À quelle fréquence s’effectue l’entretien ?

Les tâches d’entretien de renouvellement de protection de ce type de fenêtres s’effectuent en moyenne une fois tous les sept ans.

Une astuce pour éviter une dilatation du bois trop conséquente lors de périodes de grande chaleur est d’opter pour des teintes claires de peinture.

Prenez également en compte l’exposition des fenêtres pour évaluer les besoins en réparation. Celles qui sont orientées à l’ouest pourraient se dégrader plus vite.

Les étapes du processus

La première précaution à prendre est d’appliquer du ruban adhésif afin de bien protéger le vitrage.

Ensuite, il suffit de gratter la fenêtre avec une raclette (pour cela, il faut porter des gants), afin de retirer la couche de peinture (probablement déjà écaillée).

Poncez le bois avec du papier à poncer, puis retirez la poussière avec une brosse.

La fenêtre étant ainsi exposée et mise à nue, il importe de procéder à l’application d’une couche de produits spécialement conçus, pour protéger des insectes et des moisissures. Il est aussi important de protéger vos fenêtres de l’humidité avec la pose d’une lasure afin d’empêcher la dégradation du bois.

La dernière étape consiste à appliquer une couche de peinture sur la face extérieure des fenêtres, à l’aide d’un pinceau. Quant à la partie intérieure, une couche de vernis peut s’avérer suffisante, étant donné que cette composante de la fenêtre est moins exposée à la luminosité et aux intempéries.

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour identifier des menuisiers agiles et s’y connaissant en entretien de fenêtres en bois.