Quand et comment poser ou changer ses fenêtres ?

Comment poser ou changer une fenêtre ?

Les éléments d’ouverture représentent 10 % à 15 % des déperditions de chaleur d’une habitation. Correctement installées, les fenêtres offrent donc un meilleur confort thermique et phonique, et réduisent votre facture énergétique. Encore faut-il savoir quand et comment les changer…

Quand faut-il changer ses fenêtres ?

Il n’est pas obligatoire d’avoir des connaissances pointues pour déceler des indices, signifiant qu’il faille changer ses fenêtres. Un examen empirique suffit à alerter :

  • difficultés à l’ouverture et/ou à la fermeture ;
  • dégradations au niveau des coupe-froids ;
  • courants d’air après la fermeture ;
  • condensation sur les vitres ;
  • moisissures sur les bords.

Notez que leur durée de vie dépend du matériau composant la menuiserie. Les vitriers professionnels et les fabricants conseillent de changer vos fenêtres :

  • en bois : tous les 15 ans ;
  • en alu : après 25 à 30 ans ;
  • en PVC : après 30 à 40 ans ;
  • mixte bois-alu : à partir de 50 ans.

Ces chiffres sont à nuancer en fonction des conditions climatiques de la région dans laquelle vous résidez, sachant qu’un entretien adapté, rigoureux, et régulier allonge leur durée de vie.

Comment poser ses fenêtres ?

Les travaux sont plus accessibles si le cadre est encore en bon état. Il peut ainsi accueillir rapidement une fenêtre de rénovation, sans devoir tout casser, à condition de disposer du matériel et de l’outillage requis :

  • visseuse ;
  • niveau à bulle ;
  • joint silicone ;
  • tasseaux, etc.

Les travaux consistent à préparer la pose des fenêtres, à installer le nouveau cadre, et à assurer l’étanchéité de vos équipements d’ouverture.

  • Préparation de la pose : prenez la mesure du cadre existant en tenant compte de la hauteur, puis de la largeur de passage. Dégondez les ouvrants (parties mobiles de la fenêtre), démontez les paumelles (systèmes rotatifs), et retirez les baguettes de l’ancien bâti (parcloses). Dépoussiérez l’ancien dormant (encadrement), en le traitant éventuellement avec un produit fongicide et insecticide ;
  • Installation du nouveau cadre : vérifiez l’équerrage, et réglez l’aplomb, la rectitude et le niveau de la traverse basse (profilé horizontal du châssis). Vissez le nouveau dormant sur l’ancien, en démarrant par les vis du haut. Peaufinez le réglage par vissage ou dévissage. Regondez les ouvrants, et fixez la fenêtre sur l’appui bas ;
  • Assurer l’étanchéité : appliquez un joint mousse le long des montants, de la traverse supérieure, et du pourtour de la fenêtre, ainsi qu’un joint silicone neutre.

Faites appel à un professionnel

Si ces travaux sont accessibles au plus grand nombre, l’intervention d’un professionnel permet :

  • de réaliser la pose dans les règles de l’art ;
  • d’accéder à la garantie décennale (assurance responsabilité professionnelle);
  • d’utiliser des matériaux adaptés à la pose ;
  • d’être conseillé sur la meilleure technique de pose, en fonction de la configuration des lieux, et des récentes innovations ;
  • de ne pas s’inquiéter en cas de complication durant les travaux, etc.