Comment installer une fenêtre de toit ?

Comment installer une fenêtre de toit ?

La fenêtre de toit, appelée aussi Velux du nom de la marque qui l’a largement démocratisée, permet de créer un puits de lumière dans une pièce sombre, et d’accentuer la luminosité naturelle dans une pièce de vie classique.

Préalable à l’installation d’une fenêtre de toit

Une fenêtre est une ouverture vers l’extérieur. Cela signifie que l’installation d’une fenêtre, qui plus est, sur le toit, nécessite une météo clémente. Pensez ainsi à vérifier les conditions avant de foncer tête baissée dans vos travaux.

Autre paramètre prépondérant : la sécurité. N’oubliez pas de baliser le chantier, afin de garantir la protection des personnes et des biens durant les travaux. Ceux-ci requièrent également le port d’un casque anti-bruit lors de la manipulation des outils de découpe, ainsi que des gants et des lunettes de protection. On peut ajouter des chaussures de sécurité pour éviter que vos pieds soient blessés en cas de chutes d’objets lourds.

La création de l’ouverture

Pour créer l’ouverture, vous devez :

  • Dégager la surface où sera posée la fenêtre de toit en retirant les tuiles, puis déposer un rang supplémentaire de chaque côté, et trois rangs en bas et en haut de la fenêtre ;
  • Enlever l’isolant, avant de vous attaquer aux chevrons en les découpant ;
  • Scier les suspentes en métal qui constituent le support le doublage en plaques de plâtre ;
  • Fixer les traverses du cadre en bois (le chevêtre) à l’extrémité des chevrons découpés ;
  • Reporter les relevés de mesure correspondant aux dimensions de la fenêtre de toit (largeur + 8 cm) sur les traverses du chevêtre ;
  • Faire la découpe des deux chevrons à placer sur vos repères pour constituer le cadre du chevêtre ;
  • Faire la découpe des liteaux (pièces en bois fines, de grande longueur) entre les montants, puis les clouer sur les éléments de charpente pour solidariser l’ensemble.

La pose de la structure

Pour monter la menuiserie, il faut :

  • Positionner le dormant de la fenêtre (encadrement fixe) dans la trémie (ouverture) ;
  • Prendre la mesure des diagonales du dormant qui doivent être égales ;
  • Faire la découpe de l’ossature intérieure, mais aussi de l’isolant, et du parement (revêtement décoratif) ;
  • Fixer la suspente contre le montant du chevêtre, avant de clipser les fourrures (pièces servant à compenser un manque d’épaisseur du dormant, participant aussi à l’étanchéité entre la fenêtre et le gros œuvre) ;
  • Installer l’ouvrant (partie qui s’ouvre), auquel sont vissés les bras articulés.

Garantir l’étanchéité extérieure de la fenêtre de toit

Cette partie est primordiale pour éviter les infiltrations d’eau dans vos lieux de vie. Pour cela, il faut :

  • Mettre le joint d’étanchéité entre le capot et le dormant, avant d’emboîter le capot de finition dans le profilé (élément de base de menuiserie en PVC, en bois, ou en alu) ;
  • Effectuer le clip du renvoi d’eau sur le dormant garantissant l’étanchéité de la liaison entre la fenêtre de toit et la couverture de toiture ;
  • Poser les éléments éliminant les risques d’infiltration d’eau et de neige ;
  • Clouer les équerres de fixation, avant de remettre à leur place les tuiles initialement enlevées.

Ouverture latérale, par projection, ou par rotation, l’installation implique l’intervention d’un professionnel, afin d’assurer les finitions, et surtout l’étanchéité de l’ensemble. En outre, le menuisier peut vous renseigner en fonction de vos attentes et de votre budget, sur l’entretien de vos fenêtres, tout en endossant la responsabilité des travaux pour vous éviter quelques tracas. Il peut par la suite vous installer les volets de fenêtre correspondant à votre choix.