Fenêtres de toit : les matériaux assurant leur résistance

Résistances des fenêtres de toit

Fenêtre de toit : des avantages sans les inconvénients

En installant une fenêtre de toit pour bénéficier de la lumière du jour et d’une aération de la pièce située dans les combles, on peut se poser la question de savoir si elle sera suffisamment hermétique, résistante aux intempéries, et autre. Il suffit de bien connaître sa conception pour être rassuré. Toutes les fenêtres ne fuient pas !

Des matériaux adaptés aux toitures planes

Si la qualité du modèle en lui-même est à considérer en matière de fenêtre de toit, sa mise en place est d’une importance capitale afin d’éviter les désagréments, tels que de l’humidité infiltrée, voire un dégât des eaux. Faisons le tour des différents matériaux assurant une parfaite étanchéité, adaptés à des toitures planes :
  • Le raccordement pour couverture plate en ardoise, bardeaux d’asphalte, doit se composer de tôle modulable pour un ajustement précis au toit. Une bande de butyle assure une jonction étanche et la gouttière de condensation avec du film micro-aéré chasse l’humidité.
  • Le raccordement qui s’adresse à une couverture en acier galvanisé laqué, très esthétique car sans dépassement de la surface, pour pente entre 15 et 90° peut se composer d’une bavette flexible de 165 mm de large, d’un ruban butyle d’étanchéité et d’une gouttière anti-condensation.
  • Le raccordement en cuivre ou titane-zinc pour tôle plate est assuré avec des joints pour tôle et un système de rainures, ses extrémités profilées facilitent la mise en place.

Les reliefs complexes ne sont pas un problème

Les tôles ondulées ou les tuiles canal ont besoin d’un raccordement spécifique pour toiture présentant des reliefs. Il convient d’installer une bavette élastique, complétée d’un ruban de butyle adhérant aux reliefs, des profilés latéraux d’étanchéité et une gouttière qui rejette la condensation de vapeur d’eau.

Rehausse, verrière et fenêtre-balcon parfaitement étanches

Le raccord de fenêtre-balcon pour forte pente entre 35º et 55º, se composera d’éléments latéraux et d’un supérieur et un inférieur en matière plastique permettant de coller à la couverture de toit le long de la jonction, et une gouttière d’évacuation.
Le raccord de rehausse pour des pentes de toits très faibles, entre 0° et 15º, est fait de bois à thermo-isolation maintenu par des équerres.
Pour une verrière d’angle composée d’une fenêtre de toit combinée à une fenêtre verticale, sur des pentes entre 15° et 55° et de 30° à 55, nécessite un raccord d’étanchéité. Pour cela, il faut privilégier des éléments inaltérables tels que l’acier ou l’aluminium.

Et aussi un raccordement universel

Le raccordement thermo-universel pour tout type de toiture offre une isolation thermique supplémentaire par-dessus les lattes, supprimant ainsi les ponts thermiques, pour pente entre 15° et 90°. L’élément inférieur est doté d’un large tablier en PVC et aluminium, de cales d’étanchéité collées en usine et d’une gouttière d’évacuation.
Tous ces éléments contribuent aux résistances des fenêtres de toit.