Bien choisir sa rampe d’escalier

Bien choisir sa rampe d'escalier

La rampe d’escalier est un élément esthétique, surtout utile à la sécurisation de cet espace. Pour les plus jeunes comme pour les plus âgés, la rampe d’escalier est un appui bienvenu pour éviter les risques de chute.

La sécurité comme priorité

Le choix d’une rampe d’escalier dépend avant tout de la configuration de votre escalier, et de la zone à protéger. Notez que dans le cadre d’un lieu accueillant du public, des normes de sécurité sont à respecter obligatoirement.

La sécurité d’une rampe d’escalier peut se résumer en trois points :

  • la prise en main : mieux vaut privilégier des formes classiques rondes, aux formes trop originales qui n’assurent pas une bonne prise en main à cause de leur inconfort ;
  • la visibilité : c’est un élément majeur pour les personnes mal voyantes. Préférez ainsi distinguer la matière et la couleur de la rampe d’escalier de celles du mur ;
  • la continuité : pour faciliter la circulation dans vos escaliers, installez une rampe comprenant le moins de ruptures possibles.

La composition de votre rampe

Si la rampe d’escalier est posée à l’extérieur d’une habitation, les conditions climatiques entrent en compte dans sa composition. Il faut en effet miser sur un matériau résistant, non-glissant, et durable dans le temps. À l’intérieur d’un logement, optez pour des dispositifs de décoration, comme des tubes ou lisses, placés à l’horizontal. Ils favorisent par exemple le déplacement des enfants, en n’omettant pas de les empêcher de passer entre les barreaux (pas plus de 11 cm d’écart !).

En ce qui concerne le choix du matériau, vous pouvez sélectionner une structure :

  • en bois, en le protégeant avec une peinture, un vernis, ou une lasure ;
  • en métal, via une rampe d’escalier à motifs en fer, impliquant une application antirouille ;
  • avec un câble en acier très moderne ;
  • avec une corde, facile à installer.

Soyez attentif au système de fixation

Si la rampe d’escalier n’est pas bien fixée au mur, les risques d’accidents liés à l’arrachement de la structure sont réels. Cette fixation s’effectue à l’aide de platines par ancrage ou par scellement en fonction du matériau. L’espace entre les poteaux de fixation est un facteur important, tout comme le type de remplissage sélectionné. Si ce dispositif de protection est un atout esthétique, il contribue néanmoins à la fixation et à la solidité de l’ensemble de la structure.

Quelques conseils à suivre :

  • préservez une distance de 5 cm entre la rampe d’escalier et le mur de fixation, afin de faciliter la prise en main, et de ne pas détériorer le support ;
  • n’installez pas la rampe d’escalier trop près du bord d’une trémie (espace libre de réception entre la première marche d’escalier et le plancher) sous peine de trop solliciter les matériaux ;
  • prévenez l’impossibilité de franchissement, en achetant une rampe d’escalier standard de 90 cm de hauteur.

S’il existe des kits prêts à poser, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour installer correctement votre rampe d’escalier. L’intervention d’un expert garantira la sécurité de la structure, le professionnel endossant la responsabilité en cas d’accident. De plus, il vous fournira des conseils en termes de choix de matériaux, en fonction de vos goûts esthétiques, et de la configuration des lieux, tout en incluant un service après vente.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser